Catégorie : Alimentation
 

Intérêt du trèfle violet pour l’alimentation des ruminants

Les légumineuses ont des atouts nutritionnels qui permettent d’augmenter l’efficacité des rations, notamment avec les protéines qu’elles apportent qui peuvent rééquilibrer le rapport PDI/UFL. MM. Rouillé et Baumont, chercheurs à IDELE et l’INRA, ont présenté des résultats intéressants sur l’intérêt pour l’alimentation des ruminants des légumineuses fourragères majeures (trèfle blanc, luzerne, trèfle violet) lors des journées de l’AFPF consacrées aux légumineuses. Cet article est consacré au trèfle violet.

Trèfle   Vaches allaitantes   Vaches laitières   Valeur alimentaire   Valeur énergétique  
 

Le trèfle violet dans les tables INRA (2007)

Le trèfle violet, en végétatif ou en ensilage a une dMo (digestibilité de la Matière Organique) élevée. Son ingestibilité est bonne, supérieure à celle des graminées. Le trèfle violet est riche en protéines et en énergie.

  dMo (%) UFL/kg MS MAT (g/kg MS) PDIE/UFL (g/UFL)
Trèfle violet en ensilage 69 1,02 183 105
Trèfle violet végétatif 74 0,96 180 102

L’ensilage de trèfle violet pour sécuriser la ration des vaches laitières

Traditionnellement le trèfle violet est associé au ray-grass hybride pour la fauche et la conservation. Des études ont été conduites pour voir les effets d’une association d’ensilage de trèfle violet avec de l’ensilage de maïs sur la production de vaches hautes productrices Prim’ Holstein. En première lecture du tableau ci-dessous, les effets semblent contrastés avec une production de lait qui a tendance à baisser, une baisse du taux protéique et un maintien du taux butyreux. Cette association nécessite donc d’augmenter les apports de concentrés énergétiques.


  Essai 1 Essai 2
% TV 25 % 40 % 0 % 50 %
Ingestion (kg/VL/jour) 20,7 + 0,8 22,7 - 2,3
Lait brut (kg/VL/jour) 27,8 - 3,0 29,2 - 1,6
Taux butyreux (g/kg) 44,5 + 0,6 40,6 + 0,3
Taux protéique (g/kg) 30,1 + 2,3 32,6 - 0,8

M. Rouillé propose une autre lecture de ce tableau : une ration à base d’ensilage de trèfle violet peut répondre à des situations de pénurie d’ensilage de maïs. « Ce type de ration peut combler un déficit en fourrage de maïs. Et cela devient intéressant d’un point de vue économique car subir un déficit d’ensilage de maïs coute très cher. Par contre il faut que le fourrage soit de qualité Si l’ensilage est réalisé tôt au printemps, normalement la qualité en terme de protéine est au rendez-vous et cela permet de récolter avant une éventuelle sécheresse. »
Les aléas climatiques du moment, les problèmes au semis et les conditions de récoltes peuvent créer beaucoup d’incertitude chez les éleveurs. Et M. Rouillé ajoute : « c’est vrai qu’un ensilage de maïs est sécurisant une fois que le silo est rempli. Mais s’il y a un problème de culture, il y a un risque sur les rations d’une année entière. Et un maïs se rate en 15 jours. »

Pour la croissance et l’engraissement

La Chambre d’Agriculture de Bretagne a mis en place des essais avec de la luzerne et du trèfle violet enrubannés en remplacement du soja dans des rations d’engraissement à base de céréales de jeunes bovins charolais et limousins. Dans cet essai, les enrubannés étaient distribués à volonté. Nous présentons dans cet article les résultats avec le trèfle violet. Les niveaux de croissance des jeunes bovins ont été comparables avec la ration témoin et avec la ration à base de trèfle violet. Il est ressorti des essais que les légumineuses apportent à la fois la protéine et la fibre nécessaires au bon fonctionnement du rumen.


Race Limousin Charolais
Lot soja trèfle violet soja trèfle violet
Mélange blé + tourteau de soja (kg brut) 8,3 - 10,1 -
Paille de blé (kg brut) 1,4 - 1,2 -
Enrubanné (kg MS) - 2,2 - 2,7
Blé (kg brut) - 6,8 - 8,4
PDIN/UFV 111 87 108 79
Quantités ingérées (kg MS/j) 8,4 8,3 9,8 10
GMQ (g/j) 1 265 1 255 1 685 1 695
UFV/kg gain de PV 6,6 6,6 5,9 6,0

Qualité de la viande et profil en acides gras

Les bovins complémentés avec des légumineuses ont présenté des gras légèrement plus colorés. Et contrairement aux idées reçues, la viande des animaux ayant reçu de la luzerne et du trèfle ne sont pas plus rouges.
Des essais menés dans le cadre du programme Neobif ont mis en évidence un meilleur profil des acide gras de la viande avec une alimentation à base de trèfle violet. Lorsque les bovins sont complémentés avec du trèfle violet, la viande présente une augmentation de 83 % des acides gras poly-insaturés Oméga 3.


Composition en AG de la noix du milieu de train de côtes des JB limousins Soja Luzerne Trèfle violet
Teneur en lipides (%) 2,0 2,3 2,7
Acides gras saturés totaux (mg/100 g) 875 1 054 1 133
Ratio C18:2/C18:3 (%) 14,8 9,1 7,1
Omega 3 totaux (mg/100 g) 24 28 44
C18:3 (mg/100 g) 11 15 28
 

Catégories

Tous les articles d'Herb'actifs et des dossiers thématiques classés selon vos centres d'intérêts

Services

Le calculateur pour mélanges prairiaux
Calculer le peuplement de votre prairie et/ou vos densités de semis.

Lancer l'application

Herbe-Book.org
Herbe-Book est votre base de données en ligne sur les variétés de plantes fourragères.

Lancer l'application

Inscription Newsletter

Complétez le formulaire ci-dessous pour être averti des publications de nouveaux dossiers, reportages et interviews.

Adresse e-mail
Code Postal

Mots Clés

Accédez aux articles qui vous intéressent en sélectionnant par catégorie, un mot clé.

Vers la page de sélection

Rechercher

Version imprimée

Recevez gratuitement la version imprimée Herb'actifs ! qui paraît une ou deux fois par an.

Abonnez-vous