Catégorie : Agronomie
 

1er apport d’azote, ne ratez pas la sortie d’hiver !

Ce mois ci, l’application Date N’Prairie® souffle sa première bougie. Cette application détermine précisément partout en France la date prévisionnelle où la somme de 200 °C cumulée à partir du 1er janvier sera atteinte. Cette date est idéale pour le premier apport d’azote en sortie d’hiver sur prairies de graminées. Herb’actifs est allé interviewé Pierre-Vincent Protin, le concepteur de l’application.

   
 

La règle des 200 ° C jours pour le premier apport d’azote.

Le référentiel technique des 200 °C cumulés est issu d’une série d’essais menés entre 1983 et 1986 pour déterminer le moment optimal du premier apport d’azote en sortie d’hiver. Cette série a été menée par l’ITCF en microparcelles dans trois stations, chacune sous des conditions de climats – océanique, semi-océanique et continental – et de sols différents. Ces travaux ont conduit à la règle simple des 200 °C jours cumulés à partir du 1er janvier.
Pour prendre en compte la progression des variétés fourragères depuis les années 80, Arvalis a testé la validité de ce modèle à la fin des années 2000. Une série d’essais à donc été menée en 2008 et 2009 avec là aussi des conditions de sols, de climats et d’espèces différentes. « De façon surprenante, raconte Pierre-Vincent Protin, la règle des 200 °C jours cumulés s’est à nouveau imposée. On a compris que l’on avait une règle simple et stable pour délivrer un conseil aux éleveurs et aux techniciens. L’envie de développer un outil d’aide à la décision est venue très vite. »

Date N’Prairie® : Une application web pour gagner 1,5 à 2 T MS/ha

Dès 2010, Arvalis entame la réflexion pour la construction de l’application et la première version de test est prête fin 2011. « Nous avons testé l’application sur trois sorties d’hiver : 2012, 2013 et 2014. Au cours de cette période, nous avons eu la « chance » d’affronter un printemps très sec qui a appuyé encore plus sur la nécessité de ne surtout pas rater la sortie d’hiver pour produire beaucoup et de qualité dès le premier cycle. Cette année là, les agriculteurs qui testaient l’application, donc qui utilisaient le conseil de date du premier apport, ont noté un gain de 1,5 à 2 T MS/ha par rapport à ceux qui n’utilisaient pas le conseil ».

Date N’Prairie® fonctionne jusqu’à la somme de 300 °C

Si le référentiel des 200 °C jours s’applique à la très grande majorité des prairies françaises, il reste une petite fraction d’environ 10 % des prairies qui sont composées d’espèces tardives. « Dans ce cas, lorsque les prairies sont composées de RGA tardifs, par exemple, on peut attendre les 300 °C jours pour le premier apport d’N, explique Pierre-Vincent Protin. Date’N Prairie® est donc également prévu pour fonctionner jusqu’à la date où cette somme de 300 °C sera atteinte, ce qui permet à chaque technicien et éleveur d’interroger le logiciel avec ce degré supplémentaire de finesse. »

La règle des 200 ° C jours, également valable pour les prairies d’association et les prairies multi-espèces installées mais avec certaines précautions d’usage.

« Sur ce type de prairie installée on peut extrapoler et leur appliquer le référentiel technique. Tout en restant sur des doses de 30 / 50 kgN/ha pour des prairies de pâtures et pour des prairies de fauche. Si les doses devaient être plus élevées, il faudrait être très prudent et éventuellement fractionner pour ne pas déséquilibrer le rapport légumineuses/graminées. ». Toutefois des références supplémentaires sur ces prairies seront nécessaires pour assurer l’équilibre des espèces ajoute Pierre-Vincent Protin.

Accéder à Date N’Prairie®

2016 ? Pour le moment un hiver normal !

Pierre-Vincent Protin est attentif à l’hiver 2016 mais pour le moment, « c’est un hiver normal ». Les hivers des années 1983 à 1986 et 2008 et 2009 étaient tous différents, avec pour certains de très fortes amplitudes de températures et des périodes de gel assez fort. On ne trouve aucun référentiel technique qui mentionne un impact des fortes amplitudes de température sur la date optimale du premier apport d’N. Et en cas de température négative, la prairie fait une « pause » : « à partir du moment où l’on est en-dessous de 0°C, son zéro de végétation, on ne soustrait pas les températures négatives seules les températures positives s’additionnent ».
Il faut donc juste souhaiter désormais que les sols seront assez portants à la date de ce premier apport d’azote et que cette date sera en dehors des calendriers d’interdiction d’épandage.

 
Accédez aux articles qui vous intéressent en sélectionnant par catégorie, un mot clé.
Complétez le formulaire ci-dessous pour être averti des publications de nouveaux dossiers, reportages et interviews.
Adresse e-mail
Code Postal

Le calculateur pour mélanges prairiaux

Construisez votre mélange de semences puis calculer le peuplement de votre prairie et/ou vos densités de semis.

Herbe-book.org

Herbe-Book est votre base de données en ligne sur les variétés de plantes fourragères.
Communiquez-nous vos coordonnées pour recevoir gratuitement la revue Herb'actifs.
Mentions légales