le mot clé que vous avez sélectionné est : Qualité du fourrage
   

Eleveur laitier avec un système fourrager intensif, c’est possible !


Mathieu et son épouse Christelle travaillent avec un système fourrager intensif. Ils montent en lait tous les ans et en quelques années, ils sont passés de 40 ares par vache à 20/25 ares par vache sans augmenter sa surface en maïs ni ses achats. C’est donc le travail sur leurs prairies qui leur a fourni les stocks nécessaires à cette intensification.

« On peut améliorer les performances de la prairie »

Marc Lambert est président du 3ème collège du COMIFER*, membre du groupe de travail « Azote et Soufre » et agronome chez Yara France, en charge des grandes cultures. Grâce à l’implantation internationale du groupe Yara, il travaille régulièrement avec des agronomes de pays à forte tradition herbagère. Pour Marc, c’est la considération portée aux prairies, temporaires et permanentes, qui demeure un des freins au développement des systèmes fourragers français. De son point de vue, ces dernières bénéficieraient grandement d’une meilleure fertilisation.

Au GAEC des Crêtes, l'arrivée de DESIA25 va faire évoluer la conduite des prairies

Au GAEC des Crêtes, les trois associés gèrent un atelier lait de 120 montbéliardes avec une référence de 720 000 l de lait en AOC Comté/Morbier et un atelier viande avec une vingtaine de salers allaitantes. Ils exploitent une SAU de 250 ha avec environ 100 ha de prairies temporaires.

GAEC Grandjean, en zone AOC. Comté 95 % d'autonomie : pari tenu !

Le GAEC Grandjean est une exploitation familiale avec 85 ha de SAU et un cheptel de 40 laitières montbéliardes et 40 génisses avec une référence de 315 000 l de lait en AOC Comté. 45 ha sont des prairies dont 2/3 de temporaires.
M. Grandjean fait partie des tous premiers agriculteurs entrés dans le projet qui a amené à la création de DESIA25. 

La recette du GAEC Carrey-Guyat pour faire "une super prairie"

Le GAEC Carrey-Guyat regroupe cinq associés qui exploitent 400 ha de SAU, dont 280 sont en prairie mais seulement 60 ha en temporaires. Ils conduisent un atelier lait en AOC Comté/Morbier de 110 Montbéliardes avec une référence d’un million de litres et un atelier de production de viande en « Bœuf de Nos Régions » (BNR).

Les fourrages au Gaec des Prés Nouveaux : la force de la diversité

Longtemps contraint d’optimiser ses 75 ha disponibles pour à la fois nourrir ses 60 vaches sur une zone d’appellation et garder une production de maïs consommation, Philippe Morel a puisé dans cette expérience la passion des prairies temporaires bien conduites.

Essentielle à la bonne conduite du troupeau :
la prairie temporaire

Philippe Dru a développé avec passion son exploitation, la Ferme du Petit Pont, à Montreuil-sur-Loir, dans le Maine-et-Loire. Benoit Bruneau vient de le rejoindre. Ils conjuguent leurs efforts pour offrir à leurs 80 vaches allaitantes une alimentation équilibrée. Avec 80 % des prairies en zone inondable, le défi n’est pas toujours facile à relever. Il faut même faire nager un peu les vaches !

Le retourneur d’andains optimise rendement et qualité des fourrages

Les premiers retourneurs d’andains ont été conçus dans les années 90 par le constructeur Dion machineries. Depuis, les adeptes de ce matériel sont nombreux. Arnaud Oble, directeur de la ferme d’application au lycée agricole de Bressuire (79), en est un depuis trois ans.

 

Catégories

Tous les articles d'Herb'actifs et des dossiers thématiques classés selon vos centres d'intérêts

Services

Le calculateur pour mélanges prairiaux
Calculer le peuplement de votre prairie et/ou vos densités de semis.

Lancer l'application

Herbe-Book.org
Herbe-Book est votre base de données en ligne sur les variétés de plantes fourragères.

Lancer l'application

Inscription Newsletter

Complétez le formulaire ci-dessous pour être averti des publications de nouveaux dossiers, reportages et interviews.

Adresse e-mail
Code Postal

Mots Clés

Accédez aux articles qui vous intéressent en sélectionnant par catégorie, un mot clé.

Vers la page de sélection